Mutualité française Poitou Charentes
RSS

L’ARS Poitou-Charentes incite à la pratique de la chirurgie ambulatoire

20/05/2014


La chirurgie ambulatoire est un enjeu de santé publique. Développée en réponse aux besoins de la population, c’est un levier majeur d’amélioration de la prise en charge du patient et de l’organisation de l’offre de soins. Pourtant, cette chirurgie a encore du mal à se développer en France…

La chirurgie ambulatoire, c’est quoi ?

Alternative à l’hospitalisation complète, la chirurgie ambulatoire permet la sortie du patient le jour même de son intervention. Dans la pratique, c’est le professionnel de santé qui choisit le mode d’intervention en hospitalisation complète (avec au moins une nuit) ou en ambulatoire (- de 12heurs). Ce choix est réalisé à partir d’un examen préalable, qui étudie l’état de santé du patient ainsi que la faisabilité d’un retour au domicile. Une fois l’intervention effectuée, une évaluation médicale détermine la sortie ou non du patient. Un suivi téléphonique est également assuré au lendemain de l’opération.

 

Des bénéfices pour le patient

La chirurgie ambulatoire représente une véritable avancée qualitative dans la prise en charge du patient, placé au centre de cette pratique. Cette qualité se traduit par une diminution des risques liés aux soins (réduction des infections nosocomiales) et une reprise plus rapide de la vie quotidienne.

Ce mode de prise en charge renforce également l’efficience de l’organisation et des ressources des plateaux techniques de chirurgie.

 

Une pratique encore peu développée

En France, en 2012, 40,8 % des interventions chirurgicales sont réalisées en chirurgie ambulatoire contre 70 % dans les pays du Nord de l’Europe. La France accuse un retard persistant avec d’importantes disparités entre les secteurs publics/privés, les régions et en fonction de l’acte chirurgical.

 

Cinquième région de France métropolitaine, la région Poitou-Charentes doit poursuivre cette dynamique afin d’éliminer les disparités territoriales et intersectorielles.

Le taux global de chirurgie ambulatoire pour 2013 est de :

  • 50,2% en Charente
  • 49 % en Charente-Maritime Nord
  • 45,5% en Charente-Maritime Sud
  • 39,6% dans les Deux-Sèvres
  • 37,5 % dans la Vienne

Selon l’Agence Nationale d’Appui à la Performance, 80 % des interventions seraient réalisables en ambulatoire et 90 % des patients seraient éligibles.

 

Tout comme la Mutualité Française Poitou-Charentes, l’Agence Régionale de Santé souhaite développer la chirurgie ambulatoire en tant qu’alternative à l’hospitalisation complète.

Afin de soutenir les établissements dans l’essor de cette pratique, l’Agence Régionale de Santé s’est résolument engagée pour promouvoir ce mode de prise en charge. Cela passe par une politique volontariste d’accompagnement des établissements dans la modification de leurs pratiques et par la mobilisation et l’adhésion de tous les acteurs.

La Mutualité Française Poitou-Charentes se mobilise également dans ce sens, en limitant le reste à charge des adhérents grâce au conventionnement des établissements de santé qui pratiquent la chirurgie ambulatoire.   

 

 

Contenus contextuels

CONCOURS CHANGEZ D'AIR

SUIVEZ-NOUS SUR...

Rejoignez-nous pour discuter santé et mutualisme

C'est quoi exactement une mutuelle ?

Contenus transverses

Trouver

Rencontres santé

CHIFFRES CLÉS DE LA MUTUALITÉ FRANCAISE

TESTEZ VOS CONNAISSANCES...

Le site de la Mutualité Française | Plan du site | Mentions Légales